//Francofolies : la chanson française à l’honneur à Blagoevgrad

Francofolies : la chanson française à l’honneur à Blagoevgrad

Les 22 et 23 juin 2018 ont eu lieu les Francofolies de Blagoevgrad. C’est un des plus grands festivals de musique contemporaine francophone.

Toute la ville était en fête. Cela a commencé par l’apparition des affiches annonçant les concerts un peu partout sur les murs. La programmation annonçait des artistes francophones comme le DJ Aslove, la douce chanteuse Ayo, Vincent Vinel et l’attendu Maître Gims.

Pour que ce festival ait lieu, il fallait certes une bonne équipe d’organisation et des artistes. Mais il y avait aussi toute une équipe de bénévoles qui veillaient à ce que les festivaliers passent un bon moment. Pour la plupart, ce sont des élèves du Lycée National Humanitaire « Saints Cyril et Méthode » de Blagoevgrad. C’est l’enseignante du français de ce lycée qui a pris l’habitude d’encourager les élèves à s’engager dans ces missions de volontaire. Un grand merci à cette jeune équipe !

À différents endroits de la ville, diverses activités autour de la francophonie étaient organisées. Cela a commencé le 22 juin à l’Alliance Française de Blagoevgrad avec un karaoké nommé pour l’occasion, KaraoFolies. Les chansons en français étaient à l’honneur et vous trouverez ci-après la liste des chansons. Cela peut vous permettre de découvrir de nouveaux titres : Liste des chansons – KaraoFolies.

 

Le 23 juin, c’est le Stage Bar qui a proposé un bel événement sur le thème de la France. Après l’inauguration de l’exposition des photographies des précédentes éditions du festival accompagnée d’une dégustation de cocktail à base de Chartreuse, un concert intitulé « France, mon amour » a eu lieu. Le grand pianiste Sofiote Alexander Kiprov accompagnait la chanteuse Mira Radeva. À eux deux, ils ont raconté un « conte de fée » en musique retraçant la vie tumultueuse d’artistes français et leurs chansons.  « La vie en rose » et  « L’accordéoniste » d’Édith Piaf, « Aux Champs Élysées » de Joe Dassin, « Come prima », « Histoire d’un amour » et « Il venait d’avoir 18 ans » de Dalida, « Comme ils disent » de Charles Aznavour mais version de Lara Fabian, « Mistral Gagnant » de Renaud, « Que je t’aime » de Johnny Hallyday et Sylvie Vartan et enfin « Ne me quitte pas » de Jacques Brel en partie traduite en bulgare (magnifique) ! On pouvait sentir une jolie complicité entre la chanteuse et le pianiste. Ce concert est une rencontre très réussie du français et du bulgare en musique. Un moment très agréable pendant lequel une membre de l’Alliance Française de Blagoevgrad, Nevena Bentz, a pu reprendre « Mistral Gagnant » accompagnée du célèbre pianiste pour le bonheur de tous. Vous pouvez également lire le précédent article sur cet événement : « France, mon amour » au Stage Bar.

Les Francofolies se sont achevées sur les concerts de Vincent Vinel et Maître Gims. Le jeune artiste Vincent Vinel a offert au public des medleys mêlant des titres internationaux comme français. Il a également interpréter une chanson unique en l’honneur de la Bulgarie où il est né. Vincent Vinel a fini son concert par deux des titres de son album qui sont une véritable source de motivation. Pour finir les Francofolies, Maître Gims a commencé son concert par la chanson « La Même ». Il l’a chanté accompagné d’un coeur de chanteuses traditionnelles bulgares. Encore un bel exemple de mélange des cultures.

                                 

 

You liked it ? Share it!