//Francofolies : Vincent Vinel à Blagoevgrad !

Francofolies : Vincent Vinel à Blagoevgrad !

Le vendredi 22 juin 2018 a eu lieu à la Mairie de Blagoevgrad une rencontre entre les habitants de la ville et l’artiste Vincent Vinel. L’Alliance Française de Blagoevgrad s’y est rendue avec les élèves du Lycée bilingue Ludmil Stoyanov qui avaient préparé quelques questions.

Vincent Vinel est entré sous les applaudissements dans la salle du 22 septembre de la Mairie de Blagoevgrad. Il a dit qu’il était content d’être « un peu à la maison ». En effet, Vincent Vinel est d’origine bulgare. Il a été adopté par une famille de la banlieue parisienne quand il était petit. C’est pourquoi il était important pour lui de venir en Bulgarie, d’autant plus pour chanter face à son « immense famille » qu’est le public bulgare. Vincent Vinel a beaucoup d’humour est a fait rire l’assemblée plusieurs fois !

Il insiste aussi sur la place que doit avoir la culture. Pour lui, « la culture est une obligation, il faut avoir envie d’aller chercher la culture, mais la culture doit aussi venir à nous. ». Cela rejoint la philosophie de l’Alliance Française qui existe pour faire véhiculer la culture francophone en interagissant avec les cultures locales, mais aussi avec celle des Francofolies !

Le directeur des Francofolies était également présent. Il est ravi que la ville de Blagoevgrad continue l’aventure de ce festival et progresse chaque année. C’est déjà la quatrième édition consécutive ! Il trouve le site magnifique et est certain que les concerts vont être superbes et on le croit !

En 2017, le livre Sortir de l’ombre écrit par Vincent Vinel a été publié. Dans ce livre, il délivre ici un message de courage et une inspirante philosophie qui nous incite à cultiver nos points forts plutôt qu’à regretter ce qui nous fait défaut. Il explique le titre de son livre en faisant référence au fait qu’il est mal voyant et l’ombre peut qualifier les aveugles mais aussi parce que petit à petit il devient une personne connue et sort de l’anonymat. Chaque matin, il dit « merci » à sa famille qui l’a accueilli en France, mais aussi à ses amis très proches qui représentent une source d’inspiration. Il confie ensuite à l’assemblée que le bulgare l’inspire aussi et fait la promesse de faire un titre en bulgare !

À la suite d’une question sur les moteurs de son succès, il répond : « Si on ne travaille pas, on n’a rien ; si on n’a pas de chance, on n’a rien et si on n’a pas de talent, on n’a rien non plus. » Selon le jeune artiste, la chance peut se créer et le plus important est de faire ce que l’on aime, car si on n’est pas entièrement dans ce que l’on fait, on ne peut pas être vrai et le public le ressent. Il ne faut pas mentir et être soi-même pour réussir.

Une élève du lycée bilingue prend la parole et pose une question en français sur le concours The Voice. Vincent Vinel la félicite pour son français et répond que ce n’était pas facile, qu’il ne fallait rien lâcher pendant la compétition parce que sinon, il était difficile de rester en lice. Il voit The Voice comme un accélérateur personnel, artistique et professionnel. Il raconte que dans ce jeu télévisé, tout va très vite et les sentiments y sont multipliés par dix : « Quand tu es triste, tu es très triste. Quand tu es heureux, tu es très heureux ! ».

Une autre élève lui a demandé quelle est la chanson du répertoire français qu’il préfère. Ce à quoi il répond : « Ah, bonne question ! Je sais pas. J’aime beaucoup la chanson française de années 1980 et 1990. Mais étonnement, j’adore Maître Gims ! Pour de vrai, hein ! ». Pour lui, Maître Gims est l’équivalent français de Sia, notamment au niveau de la capacité vocale. Il rappelle que Sia et Maître Gims ont d’ailleurs chanté ensemble. Globalement ces chanteurs préférés sont Freddy Mercury, Michel Jackson qu’il a beaucoup écoutés pendant son enfance. Il aime aussi Jessie J et Ariana Grande. Et en ce moment il écouté beaucoup Sia. Dans tous les cas, il ne parvient pas à en choisir un seul !

Vincent Vinel finit la rencontre en annonçant : « Je sais ce que je fais au début et je sais ce que je fais à la fin mais je ne sais pas ce que je fais au milieu ! ». Son concert promet d’être pleins de rebondissements et de surprise !

Le samedi 23 juillet 2018 a eu lieu le concert de Vincent Vinel, juste avant celui de Maître Gims. Le concert a commencé avec le titre d’Eminem qui lui a permis de se qualifier à The Voice. Ensuite, il a enchaîné des reprises et des medleys de ses chanteurs préférés. Quelques chansons actuelles françaises ont aussi été mises à l’honneur. L’artiste a ensuite improvisé une chanson en l’honneur de la Bulgarie pour laquelle le public a été très reconnaissant. Le concert s’est achevé sur ses propres chansons qui portent des messages très motivants.

Pour suivre l’artiste au quotidien, vous pouvez vous abonner à sa chaîne YouTube ainsi que le suivre sur ces réseaux sociaux. Cela fait une occasion de plus pour lire et écouter du français !

You liked it ? Share it!